Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

COMPTE-RENDU de la réunion de la SLGRI ( Stratégie Locale de Gestion des Risques d'Inondation) du 10 JUILLET 2018

Publié le

Voici ci dessous le CR de la réunion en objet, suite à nos questions directes auprès de Jean Louis Leonard.
 
Le personnel public intervenant, appelé Comité de  pilotage, a présenté le suivi de la stratégie et des objectifs fixés , afin de réduire la vulnérabilité de notre territoire, face aux risques d'inondation.

Voici ci dessous le résumé de notre intervention en fin de réunion.

Suite à notre demande lors de la précédente participation au comité de pilotage , il a été décidé de poursuivre l'étude du PAPI sur Nieul.
En effet la dernière étude présentée (système d'écluse de 20m de large au milieu du marais) ne passait pas au niveau du budget préalablement labellisé et l'étude financière a été poursuivie en remplaçant les écluses par un système de pelle, avec réduction de la hauteur de la digue prévue.
La conclusion de cette étude n'a pas encore été rendue officiellement mais il nous a été confié que :
1. La DTM (Direction Territoire et Mer) n'est pas favorable à une digue abaissée car il y a, selon la DTM, un risque accru de rupture de la digue.
2. Le budget de réalisation est d'environ 3.9M€ ce qui excède le budget PAPI de Nieul, labellisé à 2.8M€.
 
Nous avons rétorqué que pour le PAPI d'Esnandes, le budget final de l'étude est de 1.7M€ dépassant lui aussi le budget labellisé mais que malgré tout, le projet est semble t'il en voie d'aboutir.
La réponse qui nous a été apportée est que pour Esnandes , le budget final est certes plus élevé que le budget labellisé mais que pour ce secteur , le rapport coût / bénéfice (coût de la protection en rapport au coût de la reconstruction lors d'un énième événement type Xynthia ) est favorable.
À Nieul , avec un budget de 3.9M€, le rapport coût bénéfice n'est pas favorable.
 
Nous avons précisé que 8 ans après Xynthia le temps était peut être venu de conclure et protéger enfin nos concitoyens ?
La réponse que nous avons eue répond en partie mais elle reste à confirmer dans les faits.
 
L'étude de protection globale via le marais (digue, écluse ou pelle) ne verra , et nous le déplorons vivement, probablement pas le jour, à cause du budget qui est trop élevé et que personne ne veut aller chercher pour Nieul.
Il reste donc la solution de repli : les protections individuelles.
Nous avons eu des réponses que l'on peut qualifier d'encourageantes à ce sujet.
 
En effet le montant alloué pour une protection individuelle serait au maximum de 20% de la valeur du bien.
À l'origine il n'était pas question d'une prise en charge totale de la dépense individuelle par les services publics mais il semble qu'il y a un projet de la labellisation (en octobre 2018) afin que le financement soit pris en charge à 100% par la collectivité.
 
Reste la question des délais d'étude et de réalisation ainsi que des interactions entre les différents propriétaires (en effet si un bien est protégé et que le bien voisin ne l'est pas, cela peut poser problème avec une surverse adjacente lors d'une inondation).
 
Le président, pour l'ADRL
Partager cet article
Repost0